Sommaire

Les carreaux de carrelage nécessitent obligatoirement un joint de 2 mm minimum et jusqu’à 10 mm pour une pose de carreaux plus rustiques. Mais il est difficile de laisser l’espace nécessaire lors du collage du carrelage à l’œil nu sans risque de décalage ! Certains poseurs « à l’ancienne » utilisaient des allumettes pour laisser le même espace entre tous les carreaux, ce qui n’était pas très pratique mais efficace. Il existe dorénavant des croisillons de carrelage de différentes épaisseurs pour réaliser les joints à la taille souhaitée. On les utilise aussi bien pour la pose de carrelage au sol qu’au mur.

Définition des croisillons de carrelage

Les croisillons sont des petites pièces en PVC. Signalons que de nombreuses couleurs existent selon les marques, mais disons que cela ne sert pas à grand-chose ! Les modèles classiques sont en PVC blanc.

Ces petites pièces se présentent sous deux formats, soit en forme de croix pour les angles, soit en forme de T pour les positionner entre les carreaux. Elles permettent de respecter toujours le même espacement entre les carreaux et ainsi de faire ensuite des joints réguliers.

 

Croisillons de carrelage : comment les utiliser ? 

Selon la taille du carreau de carrelage, on va utiliser plus ou moins de croisillons. Il y en aura au moins un à chaque coin de chaque carreau. Si on pose des carreaux de petit format, on utilisera uniquement les croisillons en croix à chaque coin de chaque carreau.

Pour les plus grands formats, on utilisera un ou plusieurs croisillons en T autour des carreaux, en plus des coins, pour respecter la même largeur de joint sans décalage.

La taille de ces pièces varie selon la largeur du joint que l’on souhaite réaliser : de 2 mm à 10 mm.

Les croisillons basiques s’insèrent à chaque coin de carreau. Ils dépassent au dessus du carreau et il ne faut pas oublier de les retirer avant le séchage de la colle.

Ces croisillons sont donc en théorie réutilisables, mais avouons que, pour les modèles les plus basiques, c'est difficile. En général, on les jette. Certains croisillons plus élaborés et solides sont néanmoins réutilisables. 

Consulter la fiche pratique Ooreka

Croisillons de carrelage : le nouveau croisillon, le croisillon auto-nivelant

On utilise maintenant une nouvelle forme de croisillons pour la pose des carreaux de carrelage. Il s’agit des croisillons dits « auto-nivelants ».

Il s’agit d’un accessoire deux en un : il permet d’espacer les carreaux de carrelage de la largeur du joint désiré, mais également de mettre tous les carreaux au même niveau.

Au moment du collage, on place les pièces en PVC sous le carreau, à chaque coin de carreau (comme pour un croisillon classique) et en périphérie du carreau si c’est nécessaire selon le format.

On vient ensuite placer une pièce de serrage sur chaque croisillon et on sert à volonté pour que le carreau s’enfonce naturellement dans la colle et se positionne exactement au même niveau que son carreau voisin.

Ces pièces sont très pratiques. Les pièces en plastique qui réservent l’espace entre les carreaux ne se récupèrent pas, les pièces de serrage se retirent à coup de pied ou à coup de maillet. On récupère l’ensemble par un simple balayage et on les réutilise.

Selon les fabricants, les pièces de serrage se présentent soit sous la forme d'un cadran rotatif qu’on tourne pour serrer comme on le souhaite, soit sous la forme de pièces triangulaires qui, lorsqu’on les insère, vont pousser le carreau naturellement pour le mettre au niveau de son voisin.

Croisillons de carrelage : les prix

Les prix varient selon les différents conditionnements.

Comptez environ 3 € pour un sachet de 100 unités de croisillons classiques.

Pour les croisillons auto-nivelants, il faut compter environ 0,30 à 1 € pour une pièce complète (croisillon + serrage). Il faudra ensuite racheter les pièces non réutilisables comme des recharges (environ 0,10 €/ pièce).

Carrelage

Carrelage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur la pose, l'entretien et la rénovation
Télécharger mon guide