Fermer

Aménagement intérieur

Sommaire

  • Carrelage émaillé : connaître les normes pour bien faire son choix
  • Carrelage émaillé : les classements anti-glissance

L'émaillage consiste au dépôt d'une couche de verre qui non seulement colore, mais octroie au carrelage des caractéristiques esthétiques (nuance, brillance, couleur...) et bien sûr techniques, en fonction du type d'émail. C'est l'émaillage qui donne l'esthétique du carreau. Mais certaines normes pour le carrelage émaillé sont à connaître avant de l'utiliser.

Carrelage émaillé : connaître les normes pour bien faire son choix

Le carrelage émaillé peut bénéficier de plusieurs normes et classements qui peuvent orienter votre choix. 

Norme PEI

La norme PEI (Porcelain Email Institute) est une approche spécifique au carrelage émaillé, qui définit sa résistance à l'abrasion.

Cette norme permet d'évaluer la solidité de l'émail du carreau de carrelage, c'est-à-dire son vieillissement dans le temps suite aux chocs, usures, et abrasions de toute espèce.

En fonction de son utilisation, le carrelage émaillé est classé ainsi :

  • PE I : trafic léger, sans saleté abrasive, circulation en semelles souples, sans piétinement. Pour salles de bain, chambres à coucher.
  • PEI II : trafic moyen, faible abrasion, chaussures normales, sans piétinement. Pour chambres, salle de séjour.
  • PEI III : trafic important, abrasion moyenne, chaussures normales, piétinement modéré. Pour entrées, couloirs, cuisines privées.
  • PEI IV : fort trafic, abrasion plus forte, piétinement normal. Pour bureaux publics, immeubles, restaurants, magasins.
  • PEI V : trafic intense, très fort piétinement. Pour locaux publics, halls de gares.

Il faut donc choisir le carrelage émaillé possédant la résistance à l'abrasion adaptée à l'utilisation prévue.

Classement UPEC

Le classement UPEC est un bon indicateur pour la résistance des carreaux en grès émaillé.

Il s'agit de tests réalisés pour évaluer l'usure, le poinçonnement, la résistance des carreaux à l'eau et aux produits chimiques. 

Carrelage émaillé : les classements anti-glissance

Les classements anti-glissance peuvent également avoir leur importance pour un carrelage en grès émaillé. Tout est encore une fois une question de destination du produit.

Il existe 2 types de classements anti-glissance pour le carrelage.

Le classement en milieu humide ou le classement « pieds nus » classe les carrelages en trois groupes : A, B ou C.

Pour une salle de bain, un classement A peut suffire, mais pour les pédiluves dans les piscines municipales ou pour le fond de votre douche, les classements B et C s'avèrent plus adaptés. 

Le classement en milieu humide, mais cette fois « pieds chaussés », est exprimé par la lettre R suivie d'un chiffre, de 9 à 13.

Pour un usage domestique traditionnel, le classement R9 est suffisant ; pour l'extérieur un classement R10 au minimum est impératif et, dans des cuisines collectives par exemple, un classement R12 ou R13 est souvent nécessaire. 

Carrelage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur la pose, l'entretien et la rénovation
Télécharger mon guide
Carrelage

Choisir le matériau de son carrelage intérieur avec l'aide d'un professionnel

Professionnels des revêtements de murs et sols

Professionnels du carrelage et dallage

3 Choix du matériau