Fermer

Aménagement intérieur

Sommaire

  • Classement UPEC : son principe
  • Classement UPEC : les normes de résistance au glissement
  • Classement UPEC : le carrelage NON UPEC

Les variétés, et donc nécessairement les qualités, des carrelages sont innombrables et très variables. Le classement UPEC permet de cerner plus facilement l'aptitude d'un carrelage à résister aux contraintes de l'environnement. C'est donc un classement très utile pour bien choisir son carrelage.

Classement UPEC : son principe

Notions générales

Le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) est un organisme d'État de contrôle officiel, qui réalise des tests sur les carrelages et leur attribue un classement NF UPEC à la demande des industriels du carrelage.

Ce classement, sur la base des contraintes associées aux locaux, permet de définir si le carrelage est approprié au type de local considéré.

Un carrelage est adapté à l'usage prévu quand son classement UPEC est au moins égal à celui du local considéré.

Ce classement UPEC est constitué de 4 lettres :
  • U pour l'usure due à la marche ou au passage ;
  • P pour le poinçonnement : pieds de meubles ou talons aiguilles ;
  • E pour la résistance à l'eau ;
  • C pour la résistance aux agents chimiques courants.

Ces lettres sont suivies d'indices croissants correspondant à des niveaux de résistance croissante : de 1 à 4, par exemple : U2 P3 E3 C1.

Exemples de classement UPEC

Pour un plan de travail de cuisine, il faudra retenir un carrelage possédant des valeurs élevées pour les indices E et C.

En revanche, pour une entrée, ce sont les valeurs des indices U et P qui seront déterminantes.

Enfin, un carrelage affichant un classement U4 P3 E1 C1 sera adapté à une pièce à vivre, mais pas à une salle de bain ou à une cuisine.

Classement UPEC : l'exception des terres cuites

Les terres cuites échappent au classement UPEC, car elles possèdent des propriétés bien différentes.

En effet, il leur faut impérativement subir un traitement afin de résister à l'usure. C'est donc évidemment la qualité du traitement qui impactera la tenue dans le temps.

Classement UPEC : les normes de résistance au glissement

En plus du classement UPEC qui définit des normes de résistance mécanique, une norme définit la résistance au glissement.

En fonction de son utilisation, le carrelage devra répondre à ce critère et s'adapter aux contraintes du lieu.

On a défini 2 types distincts de glissements :

  • Glissement pieds nus : décliné en 3 groupes identifiés A, B et C, ce dernier correspondant au risque le plus élevé.
  • Glissement pieds chaussés, en 5 groupes identifiés de R9 à R13, ce dernier correspondant au risque le plus élevé.

Classement UPEC : le carrelage NON UPEC

Tous les carreaux ne sont pas classés UPEC, cela ne veut pas dire qu'ils sont de mauvaise qualité.

Les industriels demandent le classement pour certaines collections, mais les tests coûtent cher.

Il existe d'autres classements pour le carrelage concernant l'usure : les classements PEI.

Il s'agit de tests de résistance à l'usure essentiellement mais c'est un bon indicateur.

Il existe 5 groupes : PEI I / PEI II / PEI III / PEI IV / PEI V. Plus le groupe est élevé, meilleure est la résistance à l'usure.

Dans tous les cas, demandez conseil à un vendeur en précisant bien la destination du produit ; il vous orientera. Mais de principe, tous les carrelages peuvent convenir pour un usage domestique, avec une utilisation dite « normale ».

Carrelage : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur la pose, l'entretien et la rénovation
Télécharger mon guide
Carrelage

Choisir son carrelage intérieur par pièce avec l'aide d'un professionnel

Professionnels des revêtements de murs et sols 

Professionnels du carrelage et dallage